L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, qui agit sur la grande majorité des cellules de l’organisme, à l’exception de certaines comme les cellules nerveuses. Elle permet l’assimilation du sucre apporté par l’alimentation et favorise son utilisation par les cellules ou sa mise en réserve dans le foie, les muscles et… les tissus graisseux.
Pour que les pics d’insuline ne vous donnent pas une faim de loup et que le trop-plein de glucides ne se transforme pas en lipides qui font le nid de votre cellulite, évitez donc les orgies de sucre. Ces dernières vont engendrer des variations intempestives de votre taux d’insuline et vous dérégler au passage.
Adoptez plutôt une alimentation riche en protéines et en oméga 3, mais pauvre en glucides (voir chap. 3). Lancez-vous également dans la pratique régulière d’une activité physique!