Maigrir… grossir… maigrir… grossir… Les régimes «yo-yo» sont les alliés privilégiés de vos capitons ! Autant être directe: aucun régime strict ne viendra à bout de votre cellulite! Au contraire: vous affamer entraînera un stockage beaucoup plus massif de graisse. Avis aux pros des régimes en tout genre!

La production d’adipocytes est particulièrement importante durant la première année de vie et leur nombre augmente
habituellement jusqu’à l’âge de 15 ans. Après cet âge, l’on dispose normalement d’un nombre fixe d’adipocytes. Lorsqu’on grossit, on commence par remplir ses adipocytes sans en multiplier le nombre.

N’oubliez pas qu’un adipocyte est déjà 8 fois plus gros qu’une cellule classique et qu’il peut grossir jusqu’à multiplier sa taille par 50! Et attention: si cette hypertrophie ne suffit pas à npallier l’apport de graisse et que celle-ci ne peut être emmagasinée comme il se doit dans les quelque 20 milliards d’adipocytes, ceux-ci vont se diviser, pour passer de 20 à… 200 milliards! Et si l’on peut vider les adipocytes de leur surcharge lipidique, on ne peut en revanche jamais en réduire le nombre (sauf avec une liposuccion). C’est pour cette raison que l’on reprend très facilement le poids perdu même si l’on fait un régime strict. D’ailleurs, si vous voulez tout savoir, n95 % d’entre eux échouent sur la durée. De plus, les régimes répétés poussent l’organisme à s’économiser et à se montrer de moins en moins dépensier: habitué à économiser tout apport, il va se permettre de stocker tout excès. En effet, lorsque l’ap-
port énergétique diminue de façon importante, le corps, affamé, tire la sonnette d’alarme et met le métabolisme sur le programme «économie d’énergie»: il brûle alors très peu de calories! Dès lors que le régime s’achève, l’organisme revient difficilement à son métabolisme habituel. Et l’on en arrive à ce que l’on appelle «l’effet accordéon» ou «effet yo-yo».
L’alimentation se «renormalise», le poids augmente rapidement et un nouveau régime s’avère nécessaire…

L’affirmation

«Les régimes font grossir» se base sur ce phénomène! Plus vous ferez des régimes, plus vous jouerez au yo-yo, plus vous perdrez de muscles et plus vous prendrez de poids! Quant aux résultats positifs affichés temporairement par la balance, ils ne seront qu’un leurre s’ils proviennent d’une perte en eau et/ou en muscle car, dans ces cas-là, vos coussinets de graisse, eux, resteront foisonnants!
C’est donc une certitude: une alimentation stricte sur un laps de temps limité n’est pas le gage d’un régime sérieux et efficace. Si vous avez vraiment des kilos à perdre (quelle que soit l’importance de votre cellulite), il vous faut tout bonnement changer d’attitude face à la nourriture, mieux choisir vos aliments, modifier certains aspects de votre comportement alimentaire (par rapport au rythme des repas, à la sensation de faim, etc.) et surtout de votre style de vie (activité sportive, rapport au stress, etc.). Enfin, il ne faut surtout pas hésiter à profiter des conseils avisés et de la surveillance bienveillante d’un nutritionniste.