foto-galeria-materia-620-bahj

Pas question de lézarder sur la plage ou de faire trempette au bord de l’eau! En piscine ou à la mer, rien de tel que les bonnes vieilles nages pour avoir un look à la hauteur de vos ambitions!

Le dos crawlé
Comme la brasse, le dos crawlé est une nage complète, qui consiste simplement à nager le crawl sur le dos. C’est une nage alternée asymétrique, contrairement à la brasse. On mouline avec les bras tout en battant des jambes – un mouvement qui propulse le corps.
Moins rapide que le crawl, le dos crawlé présente un avantage important par rapport aux autres nages : la respiration est beaucoup plus aisée puisque le visage reste hors de l’eau. Un conseil: cambrez très légèrement le bas du dos pour éviter que les fessiers ne descendent et que les jambes ne coulent. Pour une pratique efficace, enchaînez 10 longueurs en piscine ou une centaine de battements en mer.
Le dos crawlé est la nage recommandée par les kinés et médecins aux personnes qui souffrent du dos. Les dorsaux sont tonifiés – ce qui prévient les douleurs lombaires. De plus, si vous vous tenez mal, si vous êtes voûtée ou trop cambrée, le dos crawlé rétablit un meilleur maintien et apporte de la souplesse. Et en prime, les battements de jambes font travailler les fessiers et les mollets. Avec des palmes, c’est encore plus efficace: après 1 heure de longueurs, vous aurez brûlé au moins 400 calories!

La brasse
Vous ne savez nager ni le crawl ni le papillon? Aucune importance: la brasse est une nage simple et relaxante qui muscle harmonieusement tout le haut du corps. Comme tous les groupes musculaires travaillent en résistance, la brasse tonifie harmonieusement les pectoraux et les muscles des bras. C’est promis: vous aurez un buste de déesse!

Veillez cependant à effectuer les mouvements correctement; la principale difficulté de la brasse résidant dans la synchronisation des bras et des jambes avec le souffle. II faut en tout cas éviter ce que Ton appelle «la nage petit chien», qui consiste simplement à remuer les bras et les jambes pour ne pas couler.
On distingue la brasse simple de la brasse coulée. Lorsque l’on pratique la brasse simple, on maintient la tête hors de l’eau – ce qui peut provoquer des crispations et des douleurs aux cervicales – la nuque fatigue assez vite. Préférez donc, si vous le pouvez, la brasse coulée qui évite de tendre le cou et vous oblige à expirer profondément – ce qui développe la cage thoracique et donc le souffle.
Attention aussi à votre dos et vos genoux si ceux-ci sont fragiles. En effet, la succession de flexions-extensions peut occasionner des douleurs. De même, si vous avez des problèmes dorsaux, la brasse cambre le dos ; dans ce cas, préférez le dos crawlé.
Par ailleurs, 1 heure de brasse fait brûler de 200 à 600 calories selon l’intensité. Pas mal pour éliminer le beignet au chocolat avalé sur la plage!

Comments

comments

Certaines balises


stress,snorkeling,pascellulite com,cellulite fibreuse,hypoderme,proteines,caféine,proteine,mannequin cellulite,hypoglycémie.

Vous pouvez aimer le -