Oui, et ce n’est que justice!

Car les minces peuvent aussi présenter un déséquilibre entre la quantité de graisse corporelle et la masse musculaire, c’est-à-dire une proportion importante de graisse associée à une petite musculature, tout en maintenant un poids bas ou normal. Et cet excès de graisse, associé à l’action des hormones féminines et aux modifications de la circulation lymphatique, finira presque toujours par générer de la cellulite chez la plus mince des minces (attention! on ne parle pas ici d’anorexie).
Il n’est donc pas rare de voir des femmes minces avec de petits amas graisseux. Et comme la graisse localisée (ou cellulite) est sensible aux hormones et se trouve être en relation avec le nombre total des cellules graisseuses de l’individu, les minces peuvent avoir une quantité de cellulite disproportionnée par rapport à leur corpulence générale.