En principe, elles n’y échappent guère!

Une femme maigre prenant une petite quantité de graisse et ayant peu de cellules graisseuses en règle générale peut avoir l’air, au premier coup d’oeil, d’avoir plus de cellulite qu’une femme obèse. De fait, ses cellules graisseuses subiront une plus grande altération du fait de leur moindre nombre. Mais la même quantité de graisse chez une femme forte passera plus inaperçue, puisqu’elle sera, en quelque sorte, noyée dans une quantité plus importante de masse grasse, chaque cellule étant aussi moins altérée. Mais bien sûr, mince ou grosse, ne vous faites pas d’illusions: plus on prend de poids, plus la cellulite devient alarmante !