Pas forcément!

Même si les athlètes ont très peu de graisse corporelle, elles n’échappent pas toujours à la cellulite (exception faite des
marathoniennes). Car, après tout, ce sont des femmes comme les autres. Elles ont beau avoir un poids normal et une composition corporelle idéale, elles n’en auront pas moins un peu de graisse concentrée sur les hanches et les fesses, du fait de l’action des hormones féminines qui contribuent à ce dépôt localisé; un dépôt qui finit par leur valoir de la cellulite tôt ou tard, surtout quand leur niveau d’activité physique diminue.