Le drainage lymphatique n’a rien d’une technique nouvelle puisqu’il date de 1933! C’est un procédé manuel ou mécanique qui a pour but d’éliminer l’eau et les toxines des tissus.
Il doit être pratiqué par des kinésithérapeutes ou des médecins, et non par des esthéticiennes ! Il est avant tout utilisé dans certaines maladies, notamment pour traiter les œdèmes de la lymphe après une mastectomie (conséquence du traitement du cancer du sein). Par voie de conséquence, il peut être – partiellement – utile dans le traitement de la cellulite.
En effet, le drainage lymphatique lutte contre les troubles circulatoires lymphatiques (insuffisance veineuse, œdème, troubles de la circulation lymphatique…) qui aggravent le phénomène de la cellulite. Il réduit l’œdème dû à une rétention d’eau, diminue la pression dans les tissus ceUulitiques et «décongestionne» les jambes et les cuisses en drainant la lymphe qui a tendance à s’y accumuler. Le drainage lymphatique concerne donc uniquement les membres inférieurs lorsque l’on veut insister sur les zones où se trouve la cellulite, mais il se pratique généralement sur l’ensemble du réseau lymphatique superficiel, donc sur l’ensemble du corps (épaules, ventre, jambes…).

En quoi consiste le drainage lymphatique?
La technique consiste en des mouvements d’appel (appui et relâchement rapides) et de résorption (glissé sur la peau) destinés à évacuer le liquide lymphatique chargé d’une partie des déchets de l’organisme. Elle s’effectue en douceur selon le protocole suivant:
1. Ouverture des points lymphatiques par des pressions circulaires, lentes et régulières, sur la peau. Pas question d’écraser les vaisseaux, puisqu’il s’agit de libérer les toxines. Le masseur commence au niveau de la clavicule, puis ses doigts s’attardent sur le creux de l’aine et, enfin, sur les jambes, avec une attention particulière pour les genoux s’ils présentent des gonflements disgracieux.
2. Le pompage. Par des mouvements alternant pression et dépression, le masseur pompe, en quelque sorte, pour activer la lymphe. Le rythme est toujours le même : 3 fois 5 pressions.
Le drainage commence par le ventre, puis le plexus si vous êtes stressée. Ensuite s’enchaînent, dans l’ordre les cuisses, les mollets et les chevilles. Le corps est alors drainé dans sa totalité.

Notre avis
Le drainage lymphatique dure 1 heure en moyenne. S’ensuit une sensation de légèreté et de bien-être. Les pétrissages profonds apportent un soulagement aux sensations de jambes lourdes qui accompagnent souvent la cellulite.
Mais le drainage lymphatique va-t-il vous débarrasser de votre cellulite? Ne vous faites pas d’illusions. S’il peut au mieux améliorer localement l’aspect de votre peau d’orange, il n’a pas le pouvoir de mobiliser la cellulite fibreuse, c’est-à-dire ancienne et incrustée.