S’il faut respirer correctement dans l’espoir de brûler vos graisses, il faut également vous entraîner à la bonne fréquence cardiaque, c’est-à-dire atteindre 60 % de votre fréquence cardiaque maximale pour être dans la phase «brûle-gras» et entamer votre cellulite. Quel que soit votre niveau, l’intensité de votre effort ne doit être ni trop faible ni trop élevée, l’idéal étant de bouger selon votre rythme cardiaque optimal. Mais pour mesurer cette intensité, il faut d’abord connaître votre fréquence cardiaque maximale.

La fréquence cardiaque maximale
Elle se calcule simplement en soustrayant votre âge à la fréquence cardiaque maximale évaluée à 220 pulsations chez la femme:
Fréquence cardiaque maximale = 220 – âge (en années)
Si vous avez 30 ans, votre fréquence cardiaque maximale est donc de 190 pulsations/minute (soit 220 – 30).

La fréquence cardiaque optimale
Calculez ensuite votre fréquence cardiaque optimale, c’est-à-dire la fréquence à laquelle votre cœur devra battre durant un entraînement pour assurer une amélioration de votre condition physique et la combustion de votre masse grasse:
Fréquence optimale = fréquence maximale x 60/100
Si votre fréquence maximale est de 190, votre fréquence optimale sera donc de 114 pulsations/minute (soit 190 x 60 /100).

La zone-cible
Prenez votre pouls pendant l’effort; vous pouvez alors choisir votre zone-cible selon vos capacités et votre progression.

La zone du coeur sain
Vous ciblerez cette zone en effectuant vos exercices à 60 % de votre fréquence maximale – ce qui correspond à votre fréquence optimale (soit 114 pulsations/minute si Ion reprend l’exemple précédent). Il s’agit de la zone d’entraînement la plus importante: elle augmente force et vitesse, tout en utilisant les graisses pour effectuer l’exercice. C’est la zone idéale pour toutes celles qui débutent et veulent maigrir. La marche soutenue est particulièrement recommandée pour travailler dans cette fourchette de fréquence cardiaque.

La zone aérobie
Pour cibler cette zone, effectuez vos exercices à 70-80 % de votre fréquence cardiaque maximale.
Le mot aérobie signifie «qui se développe en présence d’oxygène». Cette zone permet d’augmenter l’endurance, avec une combustion plus importante des sucres et des graisses. Le vélo d’appartement, le jogging, la natation ou la danse sont parfaits pour y parvenir.

La zone anaérobie
Pour cibler cette zone, pratiquez vos exercices à 80-90 % de votre fréquence cardiaque maximale.
Le mot anaérobie signifie «qui se développe dans un milieu sans oxygène». Cette zone vous permettra de vous entraîner plus intensément (course de sprint, muscu, tennis…). C’est une zone utilisée essentiellement par les sportifs de haut niveau; il n’est donc pas sûr qu’une paresseuse manifeste un besoin particulier d’y parvenir!