Qui dit «hormones» dit «gras». Cela ne fait pas de doute. Leur perpétuelle évolution fait qu elles ont une influence plutôt négative sur votre silhouette, en dépit de ce que vous pouvez manger. Mais attention : cellulite ne rime pas nécessairement avec déséquilibre hormonal ! En effet, la cellulite frappe même les paresseuses dont les hormones féminines sont parfaitement équilibrées — ce qui fait d’elle un «caractère sexuel secondaire», un problème presque exclusivement féminin.
Cependant, la cellulite est particulièrement sensible aux hormones féminines. Il est donc important d’être attentive à votre équilibre hormonal dans les différentes situations de votre vie (prise de la pilule, grossesse, périménopause, etc.) si vous voulez arriver à contrôler votre masse grasse (donc votre cellulite).