1. Consultez votre gynéco
Pilule trop dosée, règles abondantes, seins tendus? Quand les hormones n’en font qu’à leur tête, c’est mauvais pour votre silhouette! Préférez donc les pilules microdosées, plus faibles en œstrogènes.

2. Régulez les naissances…
… d’adipocytes! Si vous mangez trop, que vous ne bougez pas suffisamment et que vos hormones s’affolent, vos adipocytes vont prendre du volume et finir par recruter des embryons de cellules (ou préadipocytes), qui attendent les ordres pour grandir, se développer et se spécialiser… dans le stockage de graisses!

3. Ne jouez pas au yo-yo
Sinon votre corps va apprendre à se débrouiller avec une énergie moindre et se dépêcher de remplir vos cellules adipeuses dès qu’il en aura l’occasion ! Résultat : vous prendrez du poids tout en mangeant la même quantité de calories.

4. Bâillez!
C’est prouvé scientifiquement : le stress fait grossir. Bonne nouvelle: vous pouvez évacuer vos tensions en bâillant. Cela vous paraît farfelu? Et pourtant… L’expiration permet de chasser un supplément d’air par une contraction (volontaire ou spontanée) des muscles abdominaux et de vous détendre.

5. Riez!
La tension nerveuse accélère le processus de stagnation des déchets dans l’organisme, alors que le rire est un formidable remède au stress car il provoque la libération d’endorphines, des molécules du bien-être. Et puis, rire, c’est comme faire du sport, pour la simple raison que c’est un excellent exercice physique qui sollicite le cœur tout autant que lors d’un 100 m !

6. Prenez du magnésium
Le stress provoque un déficit en magrésium, qui se traduit par une production accrue d’adrénaline (l’hormone du stress). Pour sortir de ce cycle infernal, faites une cure de magnésium de 2 mois (demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien).

7. Buvez du café…
… raisonnablement. Les recherches ont montré que la caféine pouvait accélérer la fonte graisseuse grâce à l’action dune enzyme appelée «triglycéride-lipase». Mais les effets de la caféine à haute dose sont aussi bien connus : nervosité, insomnies, palpitations cardiaques. N’en abusez donc pas.

8. Ne vous trompez pas de problème
Selon les scientifiques, 95 % des surcharges pondérales ont une cause émotionnelle. C’est le cas quand la nourriture devient un substitut à l’amour, une distraction ou un remède contre la colère, la dépression ou le stress. Il serait donc plus profitable d’identifier les causes de votre pioblème au lieu de pester contre votre cellulite.

9. Gardez votre pantalon fétiche
Vous en avez forcément un. Celu qui vous allait comme un gant et qui est ajusté à votre pcids de forme vous serre à présent au niveau des cuisses ? Vois ne pouvez plus le fermer?
Tant pis ! dites-vous que ce n’est que provisoire et gardez-le comme mètre-étalon.

10. Ne vous focalisez pas…
… sur votre poids. L’harmonie du corps réside dans 1 équilibre existant entre la masse grasse et la masse maigre. Attention donc! vous pouvez perdre 5 kg et conserver intacte votre cellulite. Pour comprendre les raisons de cette injustice, lisez attentivement la suite de ce livre…

11. Mangez…
… des tonnes de légumes naturellement diurétiques comme le concombre, le persil, le cresson ou l’asperge et ne lésinez pas sur les fruits – les pommes, par exemple, naturellement peu sucrées.

12. Évitez…
…les charcuteries fumées, dont la teneur en matières grasse, en 1 et en nitrates (cancérigènes) est en général très élevée. Comme on dit: mauvais pour la santé, mauves pour la ligne!

13. Mettez-vous au vert
Buvez du thé vert comme les Japonaises (peu connues pour leur cellulite!). Il favorise l’élimination de la masse grasse.

14. Portez des collants…
… «minceur». Il en existe aux extraits d’algues micro-encapsulés. On pourrait presque se prendre à rêver que c’est plus efficace qu’une balade au bord de l’océan!

15. Choisissez…
… une alimentation simple et saine, en tâchant d’éviter les sauces et les plats tout préparés qui contiennent trop de gras, de sucre et de sel.

16. Ne forcez pas…
…vos enfants à manger et faites attention à leur équilibre alimentaire. Une nourriture trop riche dans l’enfance est un passeport pour la cellulite et les problèmes de poids dans l’avenir.

17. Domptez…
… le syndrome prémenstruel en avalant des capsules d’huile de bourrache ou d’onagre et consultez votre gynécologue pour faire un bilan hormonal si les symptômes; persistent.

18. Mesurez votre tour de taille
La graisse de l’abdomen augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Mesurez-la avec un miètre de couturière,
debout, jambes légèrement écartées, en expiration douce. Vous ne devriez pas dépasser 88 cm de tour dç taille !

19. Ne soyez jamais négative
Ce n’est pas quelques grammes de celluJlite qui doivent vous gâcher la vie et qui vont vous empêcher d’être heureuse, non? Si c’est vraiment le cas, un bon conseil: filez chez le psy!

20. Plaisez d’abord à vous-même
C’est une condition indispensable si vou;s souhaitez avoir une chance de plaire aux autres. Vos critères esthétiques et vos choix n’appartiennent qu’à vous!